Ces couvre-sols pour remplacer le gazon

0

Le jardinier adore améliorer son jardin et pour se convaincre d’utiliser des plantes couvre-sols, il n’a qu’à observer là où le gazon a du mal à croître et se développer.  Le  jardinier paresseux aimera aussi se faciliter la tâche pour l’entretien des espaces accidentés de son terrain ou à l’ombre des grands arbres. Il choisira une espèce de plante couvre-sol vivace ou arbustive qui aura de la facilité à se développer une fois le sol préparé.

Par couvre-sol, on entend des plantes qui se développent en un couvert végétal dense. On se sert de ce type de plante en aménagement pour plusieurs autres raisons  :

Remplacer le gazon :

  • Empêcher la prolifération des herbes indésirables;
  • Garnir des endroits laissés pour compte dans l’aménagement;
  • Masquer des défauts, couvrir le dessus de muret, par exemple, et entre les pierres;
  • Couvrir le sol dans des pentes et des endroits difficiles d’accès;
  • Aménager des massifs dans des plates-bandes, qui auront pour effet de mettre en valeur les vivaces hautes et les textures des autres espèces;
  • Dans des endroits humides où le gazon ne pousse pas.

Le jardinier trouvera également intéressant le rôle que jouent les couvre-sols contre le ruissellement, et en cohabitation avec d’autres plantes pour conserver la fraîcheur du sol et prévenir l’érosion.

Pour aménager un espace de couvre-sols, il est possible de se procurer les plantes en pot.  Il suffit de mesurer l’espace que l’on veut couvrir et de diviser par l’espace couvert par chaque plante à sa maturité, afin d’en déterminer le nombre requis. Notez que si votre budget est limité, vous pouvez diviser les plantes qui auront prospéré pendant un ou deux ans et agrandir votre platebande au fur et à mesure.

Vous pouvez également partir des semis

Il faut placer un sol conforme pour la plantation de végétaux et ajouter s’il y a lieu des amendements comme du fumier ou de la mousse de tourbe.  Soit on excave une profondeur suffisante, soit on ne fait qu’enlever le couvert végétal existant, on remue le sol sur 15 cm, et butte la surface afin de fournir une profondeur suffisante. Entre 6 à 8 pouces peut suffire lorsque des vivaces entrent en jeu, mais 12 pouces est requis lorsque des arbustes ou conifères sont utilisés.  La meilleure période est au printemps ou à l’automne (après le 15 août) lorsque la température chute et qu’il y a davantage de pluie.

Voici parmi les meilleures espèces à retenir et qui sont disponibles auprès des détaillants  :

Vivaces

Exposition : ensoleillé
Cerastium tomentosum : sol sec ou frais. Peut devenir envahissante.
Dianthus deltoides et cvs : sol sec ou frais.
Gypsophila repens et cvs : sol sec ou frais.
Oenothera macropcarpa : sol sec.
Thymus serpyllum et cvs : sol sec.

Exposition : ensoleillé à mi-ombragé
Euphorbia cyparissias : sol sec ou frais. Peut devenir envahissante.
Lysimachia nummularia et cvs : sol frais ou humide. Peut devenir envahissante.
Phlox subulata : sol frais.
Sedum kamtschaticum : sol sec.
Carey nigra : sol frais ou humide (Graminée).

Exposition : ensoleillé à ombragé

Ajuga reptans et cvs : sol frais. Peut devenir envahissante.
Alchemilla mollis : sol frais ou humide.
Aruncus : sol frais ou humide.
Bergenia spp. et cvs : sol frais ou humide.
Hosta spp. et cvs : sol frais.
Pachysandra terminalis : sol sec, frais ou humide.
Sedum spurium et cvs : sol sec.
Vinca minor et cvs : sol sec ou frais. Peut devenir envahissante.
Matteucia strupthiopteris : sol humide. Fougère.

Exposition : mi-ombragé à ombragé

Astilbe chinensis «Pumila  » : sol frais.
Brunnera macrophylla et cvs :  sol frais ou humide.
Convallaria majalis et cvs : sol frais ou humide. Peut devenir envahissante.
Dicentra formosa et cvs : sol frais. Heucherella cvs, sol frais.
Lamiastrum galeobdolon et cvs : sol frais. Peut devenir envahissante.
Lamium maculatum et cvs : sol frais. Peut devenir envahissante.
Pulmonaria spp : sol frais.

Arbustes

Exposition : ensoleillé

Juniperus horizontalis et cvs : sol sec ou frais.
Rosa « lba Meidiland » : sol frais.
Spirea japonica série « Carpet » : sol frais.
Exposition : ensoleillé à mi-ombragé
Cotoneaster dammeri « Lowfast » :  sol frais.
Salix repens « Voorthuizen » : sol humide.
Exposition : ensoleillé à ombagé
Arctostaphylos uva-ursi et cvs : sol sec ou frais.
Stephanandra incisa  « Crispa » :  sol frais.

Pour en apprendre davantage sur le sujet je vous conseille le livre Alternatives écologiques à la pelouse de Serge Fortier.

Partagez

À propos de l’auteur