Cantons’active à la recherche de partenaires

0

Vers une régionalisation de son offre de service

Actif sur le territoire de Stoneham-et-Tewkesbury depuis 2010 dans la promotion des saines habitudes de vie, l’organisme communautaire Cantons’active s’apprête à franchir une nouvelle étape dans son développement. À l’origine de ce changement  : l’entente avec son bailleur de fonds, Québec en Forme, arrive à échéance sous peu. Cela signifie que l’organisme ne bénéficiera plus des subventions qui permettaient son fonctionnement depuis ses débuts. Loin d’abandonner, le regroupement a bien l’intention de poursuivre sa mission et même, d’agrandir son champ d’action.Une nouvelle orientation

« On a été en réflexion durant la dernière année pour voir comment on pouvait maintenir le regroupement en place  », énonce la coordonnatrice de Cantons’active Hélène Gaucher. À l’issue de ces questionnements, une solution a émergé  : s’unir avec les municipalités environnantes afin d’élargir son rayonnement. « On veut développer des partenariats pour mettre notre expertise au profit des autres communautés.  » Dès la fin du mois d’août, Cantons’active rencontrera les municipalités en question pour établir une approche.

Une aide financière cruciale
Les coupes budgétaires subies par l’organisme dans la dernière année mettaient en péril sa survie, puisque ses effectifs ne pouvaient s’y consacrer à temps plein. « Quand Québec en Forme a vu cela, ils ont débloqué un petit montant pour nous donner la chance de mettre la nouvelle stratégie en place.  » Les résultats de leurs efforts seront connus à l’automne.

Des actions concrètes dans le milieu
Promouvoir les bonnes habitudes de vie dans le plaisir représente la mission de Cantons’active. « On a appuyé plusieurs initiatives au fil des années : formations en garderie et auprès des camps de jour, intégration d’ateliers culinaires à l’école, soutien dans l’élaboration de la politique famille à Stoneham, démarrage du Marché public, implantation des bacs potagers et d’équipements sportifs dans les parcs, participation au projet de Trottibus, et plus encore.  » À la lumière de ces réalisations, le partenariat supralocal visé par l’organisme sera donc sans contredit profitable pour ceux qui s’y joindront. « Nous nous adapterons aux besoins du milieu  », ajoute Mme Gaucher.

Une évolution constante
Avec la floraison des familles dans sa zone d’action, la visée de Cantons’active a évolué depuis ses débuts. Elle se définit aujourd’hui par la suivante  : « Favoriser l’adoption et le maintien des saines habitudes de vie chez les jeunes et les familles, dans la mise en place d’un projet structurant et mobilisant les forces vives du territoire  ». Ciblant d’abord les 0-17 ans, elle s’étend maintenant à l’ensemble de la population. Le regroupement a d’ailleurs déposé une demande au gouvernement afin d’être reconnu comme un organisme communautaire famille. Plusieurs dossiers sont donc à surveiller du côté de Cantons’active !

Pour en savoir plus  : cantonsactive.ca

Partagez

À propos de l’auteur

À l’affût des dernières nouvelles et tendances de tous horizons, Malory se fascine pour la communication et l’univers médiatique. C’est d’ailleurs dans ce domaine qu’elle a fait ses études universitaires. En plus des Éditions Platine, pour qui elle travaille depuis 2013, elle compte notamment TVA et TéléMag à sa feuille de route. Les défis constituent sans contredit son principal carburant.