Blessures sportives chez les jeunes

0

L’arrivée de l’automne annonce également le retour des activités sportives sur une base régulière. Les bienfaits, autant physiques que psychologiques, du sport et de l’activité physique chez les jeunes ne sont plus à prouver. L’Organisation mondiale de la santé recommande d’ailleurs au moins 60 minutes d’activité physique quotidienne chez les jeunes de 5 à 17 ans. En ce début d’année scolaire, il convient d’être informé et prudent sur les blessures sportives. Voici deux exemples fréquemment rencontrés en clinique podiatrique.

Apophysite calcanéenne
Il s’agit d’une des blessures les plus courantes chez les jeunes en croissance. Elle résulte d’une douleur/inflammation au niveau d’une plaque de croissance à l’arrière du talon. Fréquemment rencontrée entre les âges de 8 et 13 ans environ, principalement chez les jeunes pratiquant des sports tels le soccer, le basketball, le football, la course, etc. , le début est souvent graduel et la douleur est pire à l’activité et lorsque pieds nus ou avec des souliers plats.

Quoi faire ?
La première chose à faire est le repos et la diminution de l’activité physique en lien avec la douleur. L’application de glace peut également s’avérer efficace et des exercices d’étirement des mollets sont recommandés (mais ne doivent pas stimuler la douleur).

Quand consulter ?
Si la douleur persiste et/ou qu’aucune amélioration n’est constatée après quelques jours ou que d’autres douleurs s’ajoutent, il est alors important de consulter son podiatre ou son médecin. Le podiatre pourra établir le diagnostic podiatrique, identifier les causes (surutilisation, « pieds plats », tensions musculaires, etc.) et proposer des recommandations plus précises et faire les traitements appropriés (exercices étirement, talonnettes, orthèses plantaires, anti-inflammatoires, etc). Des radiographies sont rarement nécessaires mais pourront être prescrites au besoin.

Entorses
Les entorses de cheville/pied sont fréquentes chez les jeunes, particulièrement ceux pratiquant des sports impliquant de courir, sauter ainsi que des changements de direction : volleyball, basketball, tennis, soccer, patinage artistique, etc.

Quoi faire ?
Le repos et l’application régulière de glace font partie des recommandations de base. Un pansement compressif peut aussi aider (mais ne doit pas être trop serré pour ne pas incommoder la circulation sanguine). Pour diminuer l’enflure, on peut aussi surélever  la jambe.

Quand consulter ?

  • Si le jeune ne peut se porter sur son pied.
  • Si la douleur augmente dans les premiers jours après la blessure.
  • Si la douleur ne s’améliore pas après quelques jours de traitement à la maison.
  • Si les entorses sont fréquentes et à répétition.
  • Au besoin, des imageries pourront être recommandées. En clinique, des exercices d’étirement pourraient vous être donnés et un pansement/taping pourrait être fait. Le podiatre évaluera également la situation globale des pieds de votre enfant.

Parmi les autres blessures sportives fréquentes chez les jeunes on peut trouver les fasciites plantaires, périostites, fractures, etc. Il convient donc de ne pas se pousser au surentraînement, de veiller à avoir un équipement approprié (chaussures, protection, etc.), de bien s’échauffer/s’étirer, et consulter un professionnel lorsque des blessures surviennent. Le sport a des bienfaits évidents sur les jeunes (cardiovasculaires, musculo-squelettiques, bien-être psychologique, habiletés d’esprit d’équipe et de confiance en soi, etc.). Il suffit de garder en tête que ça doit d’abord se faire pour le plaisir !

Partagez

À propos de l’auteur