Beau potentiel en bosses… et en saut !

0

Pas facile la vie d’athlète, oh que non ! Encore moins lorsque ton père est ton entraîneur, et qu’il est un ancien champion du monde ! Miha Fontaine, pourtant, ne semble pas ressentir de pression supplémentaire parce qu’il évolue sous le regard attentif de son père Nicolas, qui a participé aux Jeux olympiques de 1992, 1994, 1998 et 2002. Il progresse en fait étonnamment sous sa gouverne !

En ce qui concerne le parcours futur de Miha, plusieurs choses restent à faire et à définir. Le principal sujet de discussion des prochaines années pourrait être ce qu’il choisira comme spécialité. Il pourrait opter pour le saut acrobatique, ou encore pour les bosses, lui qui excelle dans les deux types de descente.
« Je pense que je choisirais le saut si je devais faire mon choix aujourd’hui », lance toutefois sans hésitation le jeune homme qui a eu 14 ans en janvier. « J’aime les sauts des descentes de bosses, mais j’aime surtout être dans les airs longtemps. C’est là que je trippe », poursuit-il, fort de plusieurs années de pratique sur diverses plateformes, comme des rampes d’eau, des trampolines et un coussin d’air, toutes sortes d’éléments qui permettent de simuler le vol et de pratiquer les figures.
« C’est dommage, il va devoir se spécialiser », lance pour sa part papa en boutade. « Je suis incapable de dire dans quelle discipline il va se spécialiser, alors que souvent, c’est évident chez un skieur. »

Objectif : plus vite, plus haut
S’il ne met aucune pression sur les épaules de son fils, Nicolas Fontaine admet qu’il s’est assuré que ses enfants essaient le ski, puis le ski acrobatique. « Je ne les aurais pas obligés, et aujourd’hui, ce sont eux qui décident à quel point ils s’investissent. J’avoue que je suis content de voir Miha suivre mon parcours », explique le quadruple olympien.
Il faut d’ailleurs savoir que Nicolas a déménagé la famille à Lac-Beauport il y a huit ans afin de s’occuper des activités quotidiennes de l’Association canadienne de ski acrobatique. Aussi bien s’habituer à la présence du sport dans la vie de tous les jours chez les Fontaine !
De son côté, fiston se fixe des objectifs élevés. Il voulait remporter la présente saison sur le circuit provincial en saut, ce qui a rapidement été accompli. Maintenant, il ne vise rien de moins que les championnats canadiens en bosses et en saut.
« Au Québec, on a les meilleurs skieurs au pays, et je fais partie des bons au Québec. C’est donc un objectif réaliste », explique celui qui, ultimement, se voit participer aux olympiques de 2026.
« Miha a connu une très belle progression générale dans les dernières années, il va se rendre là où son travail et sa passion le lui permettront », conclut le paternel, à l’évidence très fier.

Partagez

À propos de l’auteur