André Dussault et son équipe raflent les prix

0

Succès renouvelé pour une autre année 

Soucieux de répondre aux besoins de leur clientèle de façon optimale, le courtier immobilier André Dussault et son équipe ont connu une année 2015 du tonnerre. Lors d’une cérémonie se tenant à Montréal, le 5 février dernier, ils ont ensemble raflé la 4e position
au niveau provincial, battant ainsi leur record. De plus, l’équipe s’est classée première en ventes dans la région, et M. Dussault s’est également hissé au premier rang parmi les courtiers individuels du réseau Royal LePage Inter-Québec.

« On en est très fiers ! », s’exclame le Lac-Beauportois. Ce n’est pas la première fois que les efforts de M. Dussault et son équipe sont récompensés au fil des ans. « Nous avons remporté six fois des prix semblables dans les dernières années. » Et l’équipe ne compte pas ralentir la cadence !

Son parcours
C’est son attrait pour le public et son amour pour l’immobilier qui ont amené le natif de Lac-Beauport à œuvrer dans ce métier. En effet, celui-ci ne s’est pas lancé dans la profession par hasard. À la base, M. Dussault travaillait comme architecte paysager : « Je me suis mis à m’intéresser aux propriétés, aux terrains, à la géographie et aux vues ». C’est ensuite en rencontrant un courtier immobilier pour l’achat d’une maison que le déclic s’est effectué. Combinant son cours en courtage immobilier et son passé d’architecte paysager, M. Dussault a rapidement taillé sa place dans le milieu. « Étant donné que je connaissais la construction, les terrains montagneux, les puits artésiens et les fosses septiques, je pouvais trouver des solutions aux contraintes des acheteurs. »

Le client au centre des décisions
La satisfaction de ses clients constitue le critère numéro un du courtier : « Il faut toujours être de bonne humeur et aimer les gens. Au départ, ceux-ci doivent avoir une confiance absolue, parce qu’ils te font faire probablement le plus gros achat — ou la plus grosse vente — de leur vie ». Il ajoute que la disponibilité et l’honnêteté représentent des valeurs primordiales à ses yeux. « Il faut s’y connaître dans chaque dossier et donner toutes les informations que l’on a ». Il mentionne qu’il ne faut pas se précipiter dans la transaction et peser les pour et les contre de chaque propriété avec les clients, afin de trouver ce qui leur convient réellement. Son moment le plus gratifiant ? « Quand je rencontre les gens après une vente et qu’ils me font part de leur bonheur. Ça, ça vaut plus que la paie ! »

Un métier en constante évolution
S’il est désormais possible d’avoir accès à une foule de renseignements et de visiter des maisons en ligne, M. Dussault ne craint pas que son métier devienne accessoire pour autant. « Les gens n’auront jamais toutes les informations du courtier. La clé, c’est d’avoir de l’inventaire et de suivre le rythme ! », soutient-il. Parmi les tendances actuelles, il mentionne la popularité des mini-maisons et les propriétés aux terrains moins développés. « La grosse maison va rester, mais le terrain sera aménagé en harmonie avec la nature. » Profiter de la terrasse avec les arbres près de soi est donc un critère de plus en plus recherché chez les acheteurs.

andredussault.com

Partagez

À propos de l’auteur

À l’affût des dernières nouvelles et tendances de tous horizons, Malory se fascine pour la communication et l’univers médiatique. C’est d’ailleurs dans ce domaine qu’elle a fait ses études universitaires. En plus des Éditions Platine, pour qui elle travaille depuis 2013, elle compte notamment TVA et TéléMag à sa feuille de route. Les défis constituent sans contredit son principal carburant.