À la découverte des œuvres abstraites de Vans

0

L’Écrin, la bibliothèque municipale de Lac-Beauport, propose depuis le 15 décembre – et jusqu’au 15 janvier – une exposition de peinture contemporaine. L’occasion de découvrir les œuvres abstraites de l’artiste-peintre Vanessa Sylvain, alias Vans. Résidente de Stoneham depuis le printemps 2017, celle-ci semble avoir le vent en poupe et profite d’une nouvelle inspiration depuis son arrivée dans la couronne nord.

Peinture abstraite et lâcher-prise
Depuis la mi-décembre, les amateurs de peinture contemporaine ont donc le plaisir de pouvoir découvrir une quinzaine de tableaux de Vanessa Sylvain, à la bibliothèque L’Écrin de Lac-Beauport. Travaillant principalement l’acrylique et la résine à l’aide de techniques de coulage et de juxtaposition, l’artiste autodidacte expose (et met en vente) des œuvres abstraites où la couleur et l’émotion tiennent les rôles principaux. « Je choisis d’abord mes couleurs, puis selon comment ça s’agence je retravaille après le séchage. […] Ensuite, c’est surtout du laisser-aller. C’est ce que j’aime dans l’abstrait », explique Vans. Son travail met également l’accent sur la lumière, les reflets et les textures : « Une toile à plat, sans relief, je trouve ça fade », précise-t-elle.

Un cheminement artistique et personnel
Quelques créations semi-figuratives sur les thèmes de la flore et de la nature s’exposent également, fruit de l’inspiration que lui offre son nouveau lieu de résidence. « Depuis que je vis à Stoneham la nature, les feuilles m’inspirent beaucoup. La nature est si belle ici! ». Le déménagement correspond également à sa décision de vivre à cent pour cent de son art. Designer cuisiniste de métier, Vanessa Sylvain a pris le temps de laisser mûrir son travail avant de faire le grand saut. « Je peins professionnellement et vends depuis 2013. Mais je me suis lancée pour vivre de ça au printemps 2017. » Commandes privées et expositions ont marqué son année. Dès son arrivée, la Municipalité de Stoneham l’a sélectionnée pour l’exposition Corrid’Art qui se tient sur trois ans aux abords de Lac-Beauport. Également choisie pour exposer au Relévènement lors du Festival d’été de Québec 2017, l’artiste semble avoir le vent en poupe et se sent de plus en plus libre dans son processus de création qui l’amène plus loin dans l’abstrait. « J’ai la chance d’en vivre. Ça va bien, ça se passe dans les règles de l’art. […] Je me sens de plus en plus libre », sourit-elle presqu’un an après s’être lancée.

Un calendrier chargé
Preuve que les choses vont bien, les mois à venir lui permettront de présenter son travail lors de plusieurs évènements. Ainsi, l’artiste sera de l’encan silencieux au profit de CALACS Rive-Sud, le 3 février. Elle sera aussi de l’exposition collective de l’Espace contemporain, à Québec, du 31 janvier au 11 février. Ses œuvres seront également présentées à la bibliothèque Jean-Luc Grondin de Stoneham, pour deux mois, à partir du 25 janvier. Le vernissage est à 18 h.

Partagez

À propos de l’auteur